QUELQUES ARCHÉTYPES SELON JUNG CARL

L’archétype en psychologie analytique, un concept créé par Carl Gustav Jung médecin psychiatre suisse, désignant une structure psychique a priori, un symbole universel d’un type ou d’une personne qui sert de modèle idéal à un groupe ; cette image de l’homme idéal qu’on se fait résulte de l’inconscient. (Définition de Wikipédia)

Cette VISION des archétypes transcende le physiologique et le pathologique pour nous révéler l’existence de certaines figures ou modèles qui viennent de comportements présents dans notre esprit et qui déterminent notre conduite et pensée.

 

« Votre vision devient claire lorsque vous pouvez regarder dans votre cœur. Celui qui regarde à l’extérieur de soi ne fait que rêver ; celui qui regarde en soi se réveille. »

Carl Jung

 

Par ailleurs, Carl Jung nous rappelle que même si nous disposons tous de cette sorte d’âme collective, notre responsabilité et finalité en tant que personnes est l’individuation. Il s’agirait d’un processus obligatoire qui nous ferait développer une conscience individuelle. Il donnerait forme à une image psychique forte et saine de nous-mêmes.

 

Ce n’est que lorsque nous identifierons ces archétypes qui habitent en nous et que nous déchiffrerons leur message que nous pourrons avancer. Ce pas en avant nous libérera de nos ombres, peurs et angoisses. Nous pourrons donc finir par vivre comme des entités libres et réalisées.

 

Voyons maintenant une partie de ces figures de la psyché qui constituent notre âme collective :

 

L’Être

L’Être est le « tout » de notre psyché. Il représente un amalgame où se trouvent toutes nos forces psychiques. Le conscient et l’inconscient s’y mêlent, tout comme notre pôle introverti et extroverti.

 

Jung comparait l’archétype de l’Être à un mandala. Il serait comme un cercle plein de figures et de mouvements, qui reflète tout ce que nous sommes, toute notre structure psychique.

 

L’Ombre

La figure la plus pertinente et imposante dans l’héritage de Jung est celle de l’Ombre. Nous en avons déjà parlé un peu plus tôt et avons pu distinguer une partie de son anatomie si particulière.

L’Ombre contient l’essence du passé, ce que nous nions, réprimons et ignorons.

Elle se compose aussi de nos désirs les plus profonds, de nos peurs et de nos pensées négatives.

Il est habituel de la voir surgir dans des rêves sous forme de figures terrifiantes, de serpents ou d’animaux sauvages qui nous poursuivent.

Au lieu de craindre cette figure, nous devons comprendre une chose très simple : elle fait partie de nous.

L’ombre abrite ce côté de nous-mêmes que nous n’avons pas travaillé. Ce côté n’attend que d’être illuminé par la conscience et le courage.

 

Faire face à notre ombre et la porter jusqu’à la lumière est un acte de croissance nécessaire.

 

Anima et Animus

L’Anima dénote la féminité et son contraire, l’Animus, symbolise la masculinité. Que signifie cet archétype ? Pour Carl Jung, chacun de nous, indépendamment du genre ou du sexe, dispose de ces deux forces.

Anima et Animus sont deux facettes différentes, complémentaires et contradictoire intimement mêlées et indissociables du mot “Âme”.

 

Personnification de la nature féminine de l’inconscient de l’homme (anima) et de la nature masculine de l’inconscient de la femme (animus).

Anima et Animus se manifestent typiquement sous des formes personnifiées dans les rêves et les fantaisies, amante et amant du rêve ou dans l’irrationalité d’un sentiment masculin et d’une pensée féminine par exemple. Comme régulateur du comportement, ce sont deux archétypes les plus influents.

 

Les hommes disposeraient d’une énergie féminine endormie et souvent réprimée. Et la même chose se produit avec les femmes.

Par conséquent, si nous étions capables d’impulser nos énergies opposées, nous pourrions profiter (selon Jung) des vertus de chaque sexe, comme par exemple l’intuition, la force, le sens de la protection, le courage, etc…

L’ANIMA représentation de l’âme en tant que souffle, donner la vie. L’ANIMUS symbolise l’esprit et la pensée.

Le féminin lié à l’anima, la sensibilité, la tendresse, réception et l animus, le masculin incarne l’esprit, la volonté, l’autoritarisme, combativité, l’action …

 

Masculin/ Logos / animus

Féminin/ Éros / anima

 

L’âme représente l’énergie qui anime l’individu selon Jung.

Voir articles Anima et Animus 

La Persona

La figure de la persona est l’une des plus intéressantes dans cette approche des archétypes. Nous sommes face à un « bouclier psychique », celui que nous utilisons pour protéger notre ego du monde extérieur.

La Persona est cette image publique que nous choisissons de montrer à l’extérieur, à notre société. Comme nous pouvons le deviner, cet acte ou besoin peut nous mener à un processus de désintégration. Personne ne devrait agir comme quelqu’un qu’il n’est pas. Et personne ne devrait se cacher derrière une carapace ou masque dans ses différents milieux sociaux. Le « moi » ne devrait pas être dissimulé.

Par conséquent, pour atteindre ce sommet que représente « l’individuation », nous devons éliminer l’archétype de la Personne de notre psyché.

 

Le Père

L’archétype du Père intègre un grand nombre de forces psychiques et sociales : la loi, la discipline, l’autorité, la protection, l’amour… Il symbolise une figure interne qui agit en tant que maître et qui doit nous aider à conquérir nos objectifs.

Cet archétype contient aussi un ensemble de forces opposées. D’un côté, nous retrouvons le père positif qui, au lieu de nous sanctionner, nous motive avec son énergie et son affection. Il nous oriente et nous donne une certaine discipline. De l’autre, nous avons le père des ombres. Ce titre plus qu’énigmatique révèle cet opposé caractérisé par l’ego, la rigidité et l’autoritarisme.

L’archétype que nous choisissons d’alimenter, le père des ombres ou le père qui impulse notre croissance, ne dépend que de nous.

 

La Mère

Son esprit étant dirigé vers l’avenir, elle nourrira, éduquera, soignera, encouragera ses enfants.

Cet archétype contient aussi un ensemble de forces opposées d’un côté, l’archétype de la mère positive est celui qui peut le plus nous nourrir au niveau de nos capacités et compétences dans la vie. Elle symbolise le soin, le soutien et l’amour universel. C’est cette impulsion qui favorise toujours notre succès. Elle nous motive lors de moments compliqués en nous prêtant sa tendresse et son soutien.

C’est un peu comme un substrat de sagesse qui nous guide à chaque instant avec sa magie et sa spiritualité.

Quant à son aspect négatif, mère des ombres sera l’étouffement, la perversion, jalousie, l’appropriation de l’enfant, la difficulté de la défusion. Souvent possessive, la mère est celle qui n’aime guère voir s’égailler les poussins…

Défilement vers le haut