• Qu'est ce que la thérapie corporelle?
  • Indication Thérapeutiques et contre-indications
  • La Mémoire cellulaire
  • Principe
  • L'origine des souffrances
  • Méthode TRE
  • Tarif

Qu'est ce que la thérapie corporelle ?

La thérapie psychocorporelle travaille sur le corps et la mémoire de celui ci pour apaiser les maux de l'esprit et libérer nos émotions les plus enfouies. Elle s'appuie sur un principe cher à William Reich, selon lequel nos souvenirs douloureux sont refoulés dans l'inconscient et enregistrés dans le corps, formant une véritable cuirasse. Alternant verbalisation du ressenti et travail corporel (relaxation, libération des émotions, massages thérapeutiques), les différentes méthodes renouent avec l'importance du contact physique et décryptent les messages de la somatisation.

Contrairement aux méthodes basées sur l'échange verbal, les thérapies psychocorporelles considèrent le corps et son langage comme une porte d'entrée vers le mieux-être. Toutes s’appuient sur la théorie de William Reich, selon laquelle une émotion refoulée s’accompagne toujours d’une rigidification des muscles, qu’il nomme “la cuirasse musculaire somatique”. Ce corps qu’on a pris l’habitude de malmener, de maîtriser, afin de se fabriquer une image derrière laquelle on se cache, ce corps garderait donc la trace de nos blessures émotionnelles. De nombreuses thérapies vont intégrer cette notion dans leur pratique et soulager les tensions corporelles pour agir sur le psychisme. Certaines privilégient la parole, d’autres favorisent la prise de conscience par le mouvement, la relaxation, ou encore par le massage.

Indication Thérapeutiques et contre-indications :

Les thérapies psychocorporelles reposant également sur la verbalisation, conviennent aux personnes sujettes à la dépression ou qui cherchent tout simplement à rétablir leur équilibre émotionnel. Les techniques de relaxation sont plutôt recommandées à celles sensibles au stress, qui recherchent une sensation de bien-être immédiat.

Ces techniques sont également efficaces en cas de phobies. Toutes les thérapies sur le mouvement sont performantes en cas de somatisation.

Quand le corps nous échappe, avec mal au dos, migraines et aussi manque de désir sexuel. Les techniques de massage ont pour effet premier, une prise de conscience de l’unité corporelle, et sont toutes indiquées pour mieux “habiter” son corps.

La Mémoire cellulaire :

La mémoire cellulaire s'adresse à tous les plans de l'être : à la tête pour comprendre ce qui se joue et identifier les schémas répétitifs, au corps pour toucher les ressentis en lien avec les mémoires, au cœur pour contacter les émotions enfouies et sa vraie nature. C'est cette synergie particulière qui permet un chemin de conscience global et profondément libérateur.

Qu'est ce que la mémoire cellulaire ? :

Il aura fallu du temps aux humains pour comprendre que la base de notre vie, de notre Univers et de tout ce qui nous entoure c’est de l’Energie.

Une énergie unique qui cherche à se répandre et prendre des formes multiples, se disperse ou se rassemble, s’éparpille ou au contraire se concentre, pour constituer la totalité de ce que nous sommes et de ce qui nous entoure.

La seconde chose importante, c’est de comprendre que l’énergie se propage sous forme d’ondes, ce que nous avons tous expérimentées, en jettant un caillou dans l’eau, il fait naître des “ronds”

L’énergie concentrée dans le point d’impact se diffuse d’ondes de plus en plus larges.

Et si ces ondes rencontrent un obtacle, elles dessinent d’autres ondes autour de cet obstacle.

C’est un système de jeux d’échos qui se répètent à l’infini. Une vibration qui raisonne.

C’est à partir de ces 2 évidences que s’est construit tout le travail autour de la mémoire du corps.

Chaque individu est constitué d’énergie et il est soumis aux mouvements vibratoires de cette énergie. On a pu établir ainsi qu’il y a des cycles, qui permettent de commencer à savoir de quelle manière l’organisme peut recevoi les impacts, les blessures.

De quelle manière il les garde en mémoire, de quelle manière les blessures si elles ne sont pas digérées , peut résonner dans le corps de plus en plus fort et ainsi de continuer à faire souffrir.

Les COINCIDENCES = ce qui fait “ECHO” “incidences” sur Soi.

Tout commence à partir et même avant, dès que nos chers parents ont pensé à nous concevoir !
Les premières blessures de la douleur de naître, la première respiration existentielle…

Mais aussi, tout au long de nos neufs mois de préparation. Ce sont des paramètres très importants.

Tout comme les souffrances générationnelles.

Remonter l’histoire de sa vie , est fort passionnant et beaucoup à découvrir. C’est également un partage de transmission.

RIEN N’EST DU AU HASARD.

Principe :

Notre corps porte en lui les mémoires de nos souffrances passées et ce depuis le premier moment de notre vie dans le ventre de notre mère.

Ces mémoires sont inscrites au cœur même de nos cellules et notre tête (notre intellect) n'en a pas forcément conscience.

Ce sont ces mémoires qui viennent conditionner notre vie et sont la cause des schémas répétitifs que nous allons vivre.

L'origine des souffrances :

La mémoire cellulaire s'intéresse aux empreintes cristallisées dans le corps. Pour remonter le fil des souffrances liées à ces mémoires et trouver le point de départ, le travail en mémoire cellulaire va zoomer sur la période des premiers instants de vie, de la gestation à la naissance.

Le fœtus dans le ventre maternel n'est que sensation, sans pensée, sans langage. Ces sensations s'inscrivent en lui comme un tatouage et les cellules qui se développent petit à petit pour former son corps, en portent la trace. La peau du fœtus a la même origine embryonnaire que le cerveau et le système nerveux. C'est pourquoi ce qui s'imprime dans la peau est en lien avec le mode de fonctionnement de la personne.

La naissance est aussi un moment charnière qui marque notre manière d'entrer dans la vie, notre première rencontre avec le monde extérieur.

"La peau de foetus est un parchemin sur lequel est écrit notre passé, présent et devenir. Il faut aller chercher dans cette peau toutes nos difficultés, nos souffrances."

Didier Dumas

Méthode Tre (Trauma Releasing Exercices) :

C’est une méthode novatrice de libération émotionnelle par le corps. 

Elle se base sur une observation : les mammifères récupèrent d’une agression en tremblant le temps nécessaire à évacuer la tension. 

C’est une technique qui a été développée aux États-Unis par David Berceli pour libérer les profondes tensions chroniques, diminuer le stress et traiter les traumas et les symptômes de stress post-traumatique (P.T.S.D). 

 

Que nous le voulions ou non, le processus de guérison d un traumatisme nous force à plonger plus profondément dans notre corps et dans notre esprit, que nous n oserions le faire ailleurs. Quelque douloureuse que puisse être cette exploration de soi, nous n avons d autres recours que d accepter ! 

En refusant de tirer un trait sur le passé, l être humain ne peut que s’enfermer dans une boucle de rétroaction neuronale, repassant indéfiniment le trauma dans son esprit en un cycle de folie sans fin ! 

Or ce processus neurologique finit par transformer son chaos mental en pensées négatives, haine, colère, vengeance, honte, pensées suicidaires et en dépression. 

Une fois rentré dans cette arène mentale, l’être humain risque de rester piégé à jamais dans ces pensées compulsives de vengeance et de victimisation plutôt que d’opter à faire le choix de la survie en se libérant et en pardonnant. 

Savoir tirer un trait sur le passé relève de la responsabilité individuelle de chaque survivant à un trauma. 

Chacun est personnellement responsable de ne pas sacrifier son avenir sur l’autel du passé. 

Le lâcher prise est une expérience radicale pour restaurer notre biologie instinctive naturel de survie et évolution. Et nous libére de la rumination et rancune. 

À chaque fois que nous guérisons, nous cessons de lutter contre ce qui nous est arrivé et l'acceptons plus facilement. 

Refuser : de tirer un trait sur le passé revient à faire barrage à notre instinct d évolution. 

La résistance : à notre processus évolutif naturel limite notre force vitale et inihbe notre capacité : 

  • Évoluer, mûrir, et grandir en sagesse
  • À transformer le passé et à l intégrer dans notre expérience présente
  • À remplacer des structures endommagées par des structures plus saines. 

La particularité de cette méthode est d’amener le corps à « trembler » de façon naturelle afin d’évacuer ce qu’il n’a plus besoin de garder. 

Cette méthode est naturelle, se pratique sans effort et est efficace à 100%. 

Il suffit de pratiquer et les résultats apparaissent. Votre corps se transforme, vous vous transformez. 

Pour qui ? 

La réponse est simple : pour TOUS 

Bien sûr, la TRE est destiné à chacun d’entre nous car cette méthode renoue avec notre fonctionnement naturel de protection que sont les tremblements...que notre société, culture et éducation ce sont empressées de mettre en sourdine voire même « interdire ». 

Bien évidemment, la TRE est un outil précieux pour les personnes ayant vécu des actes dramatiques tels que : 

  • Toutes personnes stressées 
  • Abus sexuels 
  • Violences physiques – psychologiques – verbales ... 
  • Chocs émotionnels 
  • Victimes de catastrophes naturelles (tsunami – tremblement de terre, inondation etc...) 
  • Victimes d’attentats 
  • Victimes d’accidents 

La TRE ne se substitue pas une thérapie de traumas à elle seule, mais elle a des effets thérapeutiques. 

Tarif :

1h30 : 70€

Méthode TRE : 50 euros 

Défilement vers le haut