Rejet

LES CARENCES AFFECTIVES

– Vous êtes prêt à tout pour recevoir de l’amour.

– besoin de solitude ++ / retraits / fuites

– Vous ressentez un manque inexplicable/ vide intérieur                                                                       

– Vous avez besoin de relations fusionnelles / liens 

 

Le rejet est sans aucun doute la blessure la plus précoce et la plus destructrice.

  • En effet il s’agit d’une mère ou d’une famille qui refuse la grossesse et la venue d’un nouvel être dans le foyer, soit par rejet ou par déni, cela concerne aussi les personnes nées sous X, nées d’un inceste ou d’un viol.
  • Durant les 9 mois de la gestation, l’enfant à venir va recevoir les émotions de rejet de sa mère en ligne directe et ressentir d’être mal venu au plus profond de lui.
  • Une autre forme de rejet est liée à des caractéristiques physiques, culturelles, ethniques, linguistiques, religieuses ou intellectuelle, on retrouve notamment les personnes à haut potentiel “les zèbres”.
  • Les personnes souffrant des blessures de rejet ne croient pas à leur droit légitime d’exister et se demandent ce qu’elles font sur cette planète, elles se considèrent nulles et sans valeur.
  • Elles peuvent avoir des idées suicidaires, dépressive durant leur vie et être dissociée de la réalité.
  • Être anorexique ou soucis de santé (maigreur entre autres…)
  • Elle est souvent dans des addictions, tabac, sexe, alcool…

 

MÉCANISMES DE DÉFENSE / MASQUE :  FUYANT

 

Lorsque votre blessure de REJET est activée, vous mettez le masque du fuyant.

Celui-ci vous porte à vouloir fuir la situation ou la personne que vous croyez être la cause de rejet, par peur de paniquer et de vous sentir impuissant.

Ce masque peut aussi vous convaincre de devenir le plus invisible possible en vous retirant à l’intérieur de vous-même, en vous disant ou en ne faisant rien qui puisse vous faire rejeter davantage par l’autre.

Ce masque vous fait croire que vous n’êtes pas assez important pour prendre votre place, et que vous n’avez pas le droit d’exister au même titre que les autres.

 

La blessure fait croire :

Le fuyant se fait croire qu’il s’occupe bien de lui-même et des autres pour ne pas sentir les différents rejets reçus.

 

La plus grande PEUR : la panique

La plus grande peur du fuyant est la panique. Il ne s’en rend pas compte car il s’éclipse juste avant de paniquer, et c’est très souvent, au cas où il paniquerait.

Cependant les autres à ses côtés se rendent compte de sa panique car ses yeux le trahissent la plupart du temps.

 

*Venez consultez / écoutez les témoignages des personnes qui ont traversé des épreuves comme vous.

La thérapie permet justement de lever ses mécanismes afin de revenir maître à bord de votre psyché, votre inconscient.

Contact

Soyez prêt(e) à accepter le changement en Vous

Il suffit d’un Oui ! Je le décide. Car je détiens les clés pour changer.

Défilement vers le haut